Archives for the month of: mars, 2011

Outil d’information, Le guide A Comme artiste présente la législation utile pour construire un parcours professionnel dans le secteur artistique.

La première édition de la brochure A comme Artiste est parue en 2006. Depuis, 4000 exemplaires ont été distribués gratuitement.

Les objectifs de ce guide sont les suivants:

– permettre une meilleure compréhension des différentes implications de la réglementation sociale pour les artistes et de clarifier la notion ambigüe de « statut d’artiste ».

– aider les créateurs à inscrire leurs initiatives artistiques dans une démarche professionnelle.

– orienter les artistes vers les structures compétentes pour leur domaine d’activité ou leur situation face à l’emploi et leur permettre de réussir leur projet professionnel artistique.

Le guide est à consulter et à télécharger ici

Depuis le premier Etat des lieux en juin 2010 à La Monnaie, les quatre groupes de travail du Plan culturel pour Bruxelles ont poursuivi leurs efforts en vue de la réalisation de quelques projets concrets. Le temps est venu de vous présenter les résultats des travaux de ces derniers mois.

Le BKO et le RAB vous invitent à un deuxième État des lieux des groupes de travail du Plan culturel pour Bruxelles qui aura lieu le mercredi 23 mars 2011 de 9h30 à 12h30 au Théâtre Marni (rue de Vergnies 25 à 1050 Bruxelles).

Lors de cette rencontre, nous nous concentrerons sur deux groupes de travail afin de consacrer plus de temps à l’échange et à la discussion avec le public. Les groupes de travail Artistsinbrussels.be et Agenda culturel présenteront l’état d’avancement de leur projet. Les groupes de travail Cartographie et Interculturalité feront l’objet d’une troisième rencontre au mois d’avril ou de mai.

Programme :

9h00-9h30 :  Accueil
9h30-9h45 :  Introduction
9h45-10h15 :  Présentation Groupe de travail « Artistsinbrussels.be »
10h15-11h00 : Discussion
11h00-11h30 :  Présentation Groupe de travail « Agenda culturel »
11h30-12h15 : Discussion
12h15-13h00 : Drink dans le bar 


Inscription :

Formulaire d’inscription à remplir avant le vendredi 18 mars 2011

Organisation :
BKO & RAB
Emplacement : 
Théâtre Marni
Rue Vergnies 25
1050 Bruxelles
Date : 
23 mars 2011 de 09:30 à  12:30

L’édition 2010 est disponible en ligne

Le Service de la Recherche, en collaboration avec l’Observatoire des Politiques culturelles, la Direction générale de la Culture et le Service général de l’Audiovisuel et des Multimédias, vient de publier l’édition 2010 du Bilan de la Culture.

L’édition 2010 comporte 3 cahiers:

  1. Les dépenses culturelles et sportives en Belgique fédérale de 1995 à 2007
  2. L’évolution des budgets culturels de la Communauté française de 1984 à 2007.  Les pages 28 à 31 portent sur l’évolution des montants annuels de dépenses au sein de la division organique 20 (dont le programme 2 : Centres culturels), la page 58 sur celle des investissements dans les infrastructures culturelles.
  3. Les flux financiers de la Culture en Communauté française 2005-2006

Les sentiments de discrimination expliquent-ils les émeutes bruxelloises ?

Une comparaison des populations d’origine marocaine et turque à Bruxelles et Anvers

Par Véronique Vandezande, Karen Phalet et Marc Swyngedouw

La population bruxelloise est très diversifiée. En témoigne la présence en son sein de 46% de personnes d’origine étrangère. Or, cette origine peut être la source de discriminations diverses. Si ce phénomène a été abondamment étudié du point de vue des comportements discriminatoires, c’est loin d’être le cas de celui des sentiments de discrimination éprouvés par les populations concernées.

C’est à cette tâche que s’attellent Véronique Vandezande, Karen Phalet et Marc Swyngedouw (KUL) dans la 47ème livraison deBrussels Studies. Ils y présentent les résultats d’une recherche ayant porté sur un échantillon de personnes habitant Bruxelles ou Anvers et ayant au moins un de leurs parents né en Turquie ou au Maroc et.

Le questionnaire porte sur leur sentiment de discrimination dans l’espace public, au travail, lors de la recherche d’un emploi, à l’école, dans leurs rapports avec la police, etc.

Il en ressort l’image d’une communauté d’origine marocaine ressentant davantage de discriminations que la communauté d’origine turque et d’Anversois rapportant de manière générale un plus fort sentiment de discrimination que les Bruxellois. Par ailleurs et selon un paradoxe apparent, les personnes les mieux intégrées sont souvent celles qui ressentent le plus les discriminations dont leur groupe fait l’objet.

Les auteurs ne peuvent dans ce cadre mettre en lumière aucune corrélation entre le sentiment de discrimination et les émeutes qui ont pris place en 2009 et 2010 à Bruxelles et non à Anvers. Ils n’en appellent pas moins à la mise en oeuvre d’actions visant à permettre aux populations d’origine étrangère de se sentir chez elles dans leur ville. « Les émeutes ne nous montrent que le sommet de l’iceberg : la problématique sous-jacente des sentiments d’exclusion et de discrimination est plus largement répandue et, avec la seule répression, on ne résout pas le problème, on se contente de le rendre invisible. »

*****

Pour consulter cet article :

http://www.brusselsstudies.be/PDF/FR_134_BruS47FR.pdf

Pour plus d’informations :

http://www.brusselsstudies.be/

info@brusselsstudies.be