Archives for the month of: juin, 2011

Les groupes de travail visant l’approfondissement du diagnostic à Bruxelles et l’élaboration de réflexions prospectives se poursuivent en ce mois de juin :

  • lundi 20 juin à 17h30 au Centre culturel La Vénerie (Les écuries, 3 Place Gilson, 1170 Watermael-Boitsfort),
  • lundi 27 juin à 17h30 au Centre culturel Le Fourquet, 15 Place de l’Eglise, 1082 Berchem-Ste-Agathe.

La présentation socio-économique de l’arrondissement de Namur réalisée par le CEGEFA lors de la séance du 14 mai est disponible en ligne.

En septembre, ce sera le tour de l’arrondissement de Thuin d’accueillir les Assises.

Toutes les informations relatives aux Assises sont disponibles sur le portail www.culture.be.

Le Service de la Formation de la Direction générale de la Culture lance son programme d’actions 2011-2012 sous forme d’appel à projets pour des activités de formation ou pour le développement d’outils pédagogiques. Deux thématiques sont visées cette saison :

– la médiation culturelle (budget global de l’appel : 70.000€)

– le soutien à la carrière professionnelle des artistes (budget global de l’appel : 20.000€).

Les renseignements sur le contexte, les objectifs, le public cible, les promoteurs éligibles ainsi que les conditions générales et modalités pratiques d’introduction des dossiers peuvent être consultés en ligne sur le portail culture.be. La date limite d’introduction des dossiers est le 15 juillet 2011.

Par Guy Duplat, paru dans la Libre Belgique du 26 mai 2011.

La Communauté française devient la Fédération Wallonie-Bruxelles. Richard Miller (MR) analyse les conséquences pour la culture.

Entretien

Mercredi, par un vote au Parlement de la Communauté française, celle-ci est devenue la « Fédération Wallonie-Bruxelles ». Simple changement de nom ? Richard Miller (MR), ancien ministre de la Culture et de l’Audiovisuel, actuel député régional et communautaire, et sénateur de Communauté, ne le pense pas. Cela aura a inévitablement des conséquences sur la culture, dit-il, et il convient de réfléchir à donner aussi aux Régions – en plus de l’ex-Communauté – des pouvoirs culturels. Il s’explique.

« La nouvelle organisation partira de deux entités fortes – les Régions – avec une coupole, ou une passerelle, pour définir des politiques communes dans l’intérêt de tous. Certes, on vise d’abord les politiques régionales et on devra trouver un lieu pour les accorder. Et par exemple, pour y discuter des conséquences du RER. Mais je suis sûr que si on met en place un tel système de concertation où les Régions acceptent de mettre en commun leurs compétences exclusives et qu’au même moment, elles n’auraient rien à dire à la culture alors qu’elles la financent déjà largement par ailleurs, cela ne tiendra pas six mois. Et les Régions demanderont à avoir la culture. Nous devrons donc dès maintenant réfléchir à bouger aussi sur les compétences communautaires. »

Richard Miller ne veut pas priver la Communauté actuelle de ses compétences. Pas question pour lui de « régionaliser la culture », mais il constate que le budget étriqué de la Communauté (conséquence, rappelle-t-il, d’une mauvaise loi de financement en 1989) la confine à « doter la RTBF et à répartir les subsides culturels, c’est tout ». « La Communauté française est dépassée dans les faits par ses moyens limités et doit déjà largement faire appel aux Régions pour lancer des initiatives. »

Il cite bien sûr le cas de « Mons 2015, capitale européenne de la culture », la plus grande initiative culturelle du moment, pour laquelle la Région wallonne donne des montants très importants (plus d’un million d’euros par an). « La Région y participe, mais ne peut le faire que sous couvert du tourisme et du développement économique, puisqu’elle n’a pas de compétences culturelles. Et elle n’a rien à dire sur le projet lui-même. Cela pose d’autant plus problème que la culture a, aujourd’hui, une dimension économique indéniable. »

Il cite aussi le cas de Wallimage, créé par la Région wallonne pour soutenir le cinéma et qui connaît un succès certain. « La Communauté française n’arrive plus à s’imposer comme étant le cœur des politiques culturelles. »

De plus, fait remarquer l’ancien ministre, il manque dans les politiques culturelles de la Communauté une dimension proche des Régions et de leurs populations. « L’œuvre de Jean Louvet a été mise au placard car trop spécifiquement wallonne« , prétend-il. « La Wallonie est souvent présentée négativement alors qu’elle pourrait vendre ses atouts culturels, de Wallimage et Mons 2015 jusqu’à Louvet et aux frères Dardenne, et cela vaut aussi, bien sûr, pour Bruxelles. »

La solution si on ne veut ni fusionner tout, ni régionaliser la culture ? Pour Richard Miller, il ne faut rien enlever aux compétences ni aux budgets communautaires, mais ouvrir les Régions aux compétences culturelles en parallèle avec la Communauté. Les deux Régions pourraient prendre des initiatives en culture dans tous les domaines.

Mais ne risque-t-on pas alors, la pagaille, le désordre, et d’avoir trois ministres de la Culture, un communautaire et deux régionaux ? « Non, répond Miller, surtout pas. Cela doit se faire dans le cadre d’une collaboration étroite entre tous et dans un système qu’il convient de soigneusement préparer. Il faut penser globalement le projet, et avoir des mêmes ministres dans les différents gouvernements comme cela se fait aujourd’hui. »

Construire, en quelque sorte, un couple étroitement uni, mais où chaque partenaire a aussi la possibilité de développer sa propre personnalité. Difficile ? « Sans doute, mais le cas de WBI, Wallonie-Bruxelles International qui réunit les compétences internationales de la Région wallonne et de la Communauté française, montre que cela peut marcher. »

Aux Centres culturels bruxellois, et aux autres éventuellement intéressés…

Suite à la demande de plusieurs gestionnaires de la Région de Bruxelles Capitale, la CCCB en collaboration avec l’ACC organise le mercredi 15 juin de 10H à 12H dans les locaux de l’ACC une (in)formation sur le décret emploi et l’utilisation des sommes en regard des Conventions collectives de travail et décrets en vigueur.

Si vous souhaitez y participer ou si vous souhaitez de plus amples informations, contactez :

Pascal DUPONT, ACC asbl

Directeur Association des Centres culturels de la Communauté française
Rue Potagère 7 – 1210 Bruxelles (St-Josse)
Tél 02 223 09 98

Fax 02 672 15 33
pascal.dupont@centres-culturels.be

24 JUIN 2011  |  CENTRE CULTUREL LE FOURQUET

La Concertation vous donne rendez-vous au Centre culturel Le Fourquet, le 24 juin prochain, de 12h15 à 15h45, pour « Les Ficelles du Métier ».

Cet événement convivial, ludique et festif sera l’occasion pour les équipes des Centres culturels bruxellois d’apprendre à mieux se connaître et à partager leur expérience de la culture de proximité à Bruxelles. L’après-midi se déroulera en trois temps : après avoir mangé un petit bout tous ensemble, nous vous proposerons notre activité surprise « Les Ficelles du Métier », puis nous prendrons le verre de l’amitié, histoire de clôturer la saison en beauté.

Le Programme

12h15 | 12h55 : Accueil des participants et déjeuner

12h55 | 13h00 : Introduction par Julien Balfroid, Animateur-directeur du Centre culturel « Le Fourquet »

13h00 | 15h00 : Activité « Les Ficelles du Métier »

15h00 | 15h05 : Clôture par Thierry Van Campenhout, Président de la Concertation des Centres culturels bruxellois

15h05 | 15h45 : Verre de l’amitié

15h45 |              : Clôture de l’après-midi

Infos pratiques

Lors des « Ficelles du Métier », un sandwich et une boisson vous seront offerts. N’oubliez pas de nous renvoyer votre bulletin d’inscription ! Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter :

Bénédicte Williot // Concertation des Centres Culturels Bruxellois

Tél. : 02/466.10.03   |  Mobile : 0474/45.01.45  |  communication@centresculturelsbruxellois.be

Avec l’aide de la Commission communautaire française


BULLETIN D’INSCRIPTION | LES FICELLES DU METIER

VENDREDI 24 JUIN 2011 | CENTRE CULTUREL LE FOURQUET

Place de l’Eglise 15
1082, Berchem-Sainte-Agathe

www.lefourquet.be

En transport en commun :

Métro ligne 2 (arrêt Simonis) + Bus 20 (direction Hunderenveld – Arrêt Vandendriesch)
ou Tram 19 (direction Groot-Bijgaarden – Arrêt Place Dr Schweitzer)

En voiture

o   Participera aux Ficelles du Métier
o   Ne participera pas aux Ficelles du Métier

Veuillez nous envoyer votre inscription avant le 20 juin 2011 à communication@centresculturelsbruxellois.be

Nom : ……………………………………………………………

Prénom :…………………………………………………………

Organisme :……………………………………………………

Fonction : ………………………………………………………

Téléphone :………………………………………………………

Adresse mail : …………………………………………………