Première étape concrète de ce rapprochement: la cartographie commune des opérateurs culturels

BELGA : Mis en ligne le 04/07/2011 www.lalibre.be

Les ministres bruxellois en charge de la Culture au sein des institutions mono-communautaires francophone et flamande de Bruxelles Emir Kir (PS) et Bruno De Lille (Groen!) ont décidé créer des ponts entre la Commission Communautaire française (CoCof) et son pendant flamand, la « Vlaamse Gemeenschapscommissie » (VGC) dans le domaine de la culture.

En plus de vingt années d’existence de la Région bruxelloise, c’est la première initiative politique du genre qui dépasse le stade des intentions. De leur propre aveu, les ministres se sont inspirés du plan culturel du réseau des arts bruxellois élaboré par une série d’institutions francophones et flamandes.

Première étape concrète de ce rapprochement: la cartographie commune des opérateurs culturels soutenus par la Communauté française et la COCOF sera étendue aux opérateurs culturels néerlandophones.

Les deux ministres envisagent aussi une mise en commun du cadastre des salles existant à Bruxelles pour permettre à l’offre et à la demande culturelle de se rencontrer « sans entrave inutile ».

Bruno De Lille et Emir Kir ont par ailleurs annoncé l’organisation, au printemps 2012 d’un festival « Open House » qui proposera un programme d’activités culturelles et d’expositions via un parcours à travers des ateliers et lieux d’expos plus traditionnels répartis dans Bruxelles.

« Notre démarche démontre que le modèle bruxellois existe », a commenté Emir Kir au cours d’une conférence de presse commune.