Un festival estival passionnément Jazz

Comment conjuguer passion du jazz et retour de l’été pour un vendredi soir torride dans le nord de Bruxelles ? C’est simple : je me Jette, tu te Jette(s), il et elle se Jette(nt) à cœur perdu dans les accords enfiévrés du festival « Jazz Jette June »…  Au programme de ce 22 juin : Alimentation Générale et Yellow Green Band en tête d’affiche, deux podiums à la place d’un seul… et un feu d’artifice pour flamber la soirée en beauté !

Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts et toutes les envies durant cette 23e édition du festival jettois.  Au gré d’une balade musicale entre la gare et la Place Reine Astrid, le long d’un parcours composé des 15 cafés partenaires de l’évènement, vous aurez l’occasion d’applaudir 16 groupes jazzy pour un total de 60 concerts… gratuits, évidemment !

Un petit bijou…

Créé voici 23 ans à l’initiative de William Poppe, ancien directeur de l’Armillaire (Centre culturel de Jette), « le Jazz Jette June avec le marché annuel (rencontre commerciale historique des maraîchers) est notre petit bijou ! » nous confie Thierry Wenes, heureux héritier de l’organisation du « JJJ ».

Et ce n’est sans doute pas le public qui le contredira : à moins d’un mois d’intervalle du Jazz Marathon et en parallèle avec la Fête de la Musique, le Jazz Jette June rassemble chaque année pas moins de 5000 fidèles, passionnés de jazz et amateurs de swing en tous genres, pour un succès toujours grandissant.

Les deux communautés réunies en musique

Si la majorité du public est jettois, les spectateurs viennent cependant du tout Bruxelles, et même de plus loin encore : « certains fans inconditionnels font par exemple le voyage de Gand pour voir leur groupe préféré ; le « Jazz Jette June » est une fête bi-communautaire » se réjouit encore Thierry Wenes. Par ailleurs, le festival réunit les amoureux de jazz, toutes générations confondues.

Deux podiums pour doublement swinguer

Particularités de cette 23e édition que les organisateurs ont voulue grandiose, il y aura non pas un mais bien deux podiums : sur la Place Cardinal Mercier, qui sera d’ailleurs inaugurée par la même l’occasion, et sur la Place Laneau.  Le premier accueillera dès 20h le groupe bruxellois Alimentation Générale, qui ouvrira les festivités avec ses compositions joyeusement déjantées de brass jazz, et le deuxième prendra le relais à 21h avec le Yellow Green Band, pour un funky jazz swing aux variations latino.

Dans les cafés, tous les styles jazzy se relayeront jusqu’à 23h pour le plus grand bonheur de tout un chacun : de l’afro-brazilian avec la Diva métisse du groupe Madrugada, du boogie-woogie et du swing pour Ivory Druss and His Sharp Keys, du dixieland, du jazz moderne et progressif, ou encore de la musique du monde pour nos deux accordéonistes belges de talent, Tuur Florizone et Didier Laloy, réunis pour l’occasion. Enfin, pour terminer en beauté, un feu d’artifice illuminera le ciel jettois à 23h sur la Place Cardinal Mercier.

Passionnément J-A-Z-Z

« Ce qui m’intéresse surtout dans le jazz, c’est que c’est un bon mot pour le Scrabble », confessait le Chat de Geluck, mélomane du dimanche à l’humour bien de chez nous.  Mais vu le programme qui vous attend, pas question de s’adonner à des jeux de société en ce début de week-end estival : si jeu il y aura, ce sera celui endiablé des 71 musiciens sélectionnés pour le festival, ces poètes de la « trompinette » (comme l’avait surnommée Boris Vian, lui-même trompettiste de talent). Alors ce vendredi 22 juin, laissez-vous entraîner par les sons sexy des saxos et les hordes de cordes qui vous feront vibrer le temps d’une nuit… courte mais intense !

Ioana Anghel

PROGRAMME