Archives for the month of: août, 2011

La Fondation Roi Baudouin publie un deuxième baromètre du secteur

Fondation Roi Baudouin-100915Pour la deuxième année consécutive, il semble qu’en Belgique, les associations souffrent des effets de la crise. Une association sur cinq constate encore et toujours une baisse de ses ressources. Et les petites connaissent plus de problèmes que les grandes.

Une explication importante de la situation financière précaire que connaissent de nombreuses organisations est la diminution des subsides publics. Les effets de cette politique sont davantage sensibles en Flandre qu’en Communauté française et ils touchent aussi plus les associations actives dans les secteurs de l’environnement et de la culture que celles d’autres secteurs.

Pour ce qui est de l’avenir, de nombreuses associations ne voient pas vraiment d’amélioration survenir au cours des douze prochains mois. Elles n’attendent pas de nouvelle chute, ni de remontée, mais plutôt une stabilisation à un niveau assez bas.

La Fondation Roi Baudouin a demandé au début de cette année au bureau d’études IPSOS de donner une suite au baromètre de la situation financière des associations publié pour la première fois l’an dernier à la même époque.

Selon la Banque Carrefour des entreprises, 124.000 associations sont enregistrées en Belgique. Environ 70.000 d’entre elles sont vraiment actives. La Fondation considère qu’il est de sa mission de soutenir ce secteur. En 2010, elle a accordé un soutien à pas moins de 1.100 associations, à travers des appels à projets. A côté de cela, il est aussi important de pouvoir disposer de données exactes, utilisables par les associations elles-mêmes, mais aussi par les pouvoirs publics.

Pour l’enquête de cette année, le nombre d’associations interrogées est passé à 500. Davantage de responsables ont été interviewés dans le secteur social, dans ceux de l’environnement et de la culture. Ceci a permis d’obtenir une base de comparaison encore meilleure par rapport à 2009. Le secteur de la santé et celui de la coopération au développement ont également été impliqués.

Principaux enseignements

– Les associations souffrent toujours des effets de la crise. 47% d’entre elles n’ont pas constaté d’amélioration de leur situation financière au cours des douze derniers mois. Il est donc ici question d’une stabilisation à un bas niveau. 17% des associations interrogées ont encore constaté une poursuite de la baisse pendant la même période, alors que 34% ont vu leurs revenus augmenter. A noter que les prévisions de l’an dernier se sont révélées très correctes : lors du précédent baromètre, 18% des associations interrogées disaient s’attendre à une diminution de leurs revenus, ce qui s’est confirmé puisque 17% d’entre elles en ont effectivement enregistré une.
Il est aussi frappant que les grandes associations, celles dont les ressources dépassent 500.000 euros, ont vu davantage leurs revenus augmenter que les organisations plus petites, celles qui doivent se débrouiller avec moins de 500.000 euros par an.

– Lorsque les associations sont à nouveau interrogées sur leurs attentes pour les 12 prochains mois, c’est surtout en Belgique francophone qu’elles prévoient peu de changement (61%). En Flandre, 45% s’attendent à une situation stable et 33% voient leurs revenus légèrement augmenter, de 1 à 5 %. En Communauté française, 21% seulement s’attendent à une légère augmentation.

– La situation financière difficile des associations doit en partie être attribuée à une baisse des subsides. Là où 1 association sur 5 avait vu ses subsides diminuer en 2009, cette proportion est montée à 1 sur 4 en 2010.
La différence entre les deux Communautés est ici très grande. En Belgique francophone, 14% des organisations ont vu leurs subsides diminuer, alors qu’en Flandre, la baisse a touché 34% d’entre elles.

– Lorsque l’on regarde par secteurs, les organisations actives dans l’environnement et la culture sont plus durement touchées que les autres champs de la vie associative. Dans le premier secteur, ce sont 37% qui ont constaté une baisse des subsides, contre 26% l’année précédente. Dans le secteur culturel, le constat touche 33% contre 44% .

– En Flandre, les mesures d’économie et les changements intervenus dans la politique sont très lisibles dans les chiffres, où l’on constate un recul des subsides structurels et une augmentation des subsides liés à des appels à projets.

Les mesures prises par les associations

– Pour réagir à ce recul financier, de nombreuses associations ont été contraintes de diversifier leurs sources de revenus. Un certain nombre ont essayé de mieux faire fructifier leur patrimoine, d’autres ont plutôt cherché du soutien auprès du monde des entreprises et/ou ont cherché à accroître leurs revenus commerciaux.

– Et puis, il faut aussi tenter de réduire la colonne des dépenses… Dans 4 associations sur 10, la version papier du rapport annuel et son envoi par courrier ont été victimes d’une mesure d’économie. Mais dans 3 sur 10, c’est au poste du personnel que l’on a dû toucher. Là encore, une différence est manifeste entre les Communautés. On a dû intervenir plus durement en Flandre, où 5 associations sur 10 ont dû tailler dans leurs dépenses de personnel, ce qu’ont dû faire 3 sur 10 en Belgique francophone. Cela a conduit à davantage utiliser de volontaires, ce qui a été le cas pour 47% d’associations en Flandre et 33% en Communauté française.

– Un message positif, enfin : le constat qu’une association sur deux recommence à investir dans les actions pour lesquelles elles ont été créées, leur core business donc. C’est sans aucun doute le résultat des économies et des rationalisations qu’elles se sont imposées.

Le baromètre dans son intégralité peut être consulté sur le site de la Fondation Roi Baudouin.

Contact

Contact presse – Fondation Roi Baudouin
Jean-Paul Collette
02-549 02 78
0474-99 70 75

Autres articles :

L’impact de la crise financière sur les associations

prix fondAfin de stimuler les échanges entre les trois Communautés de Belgique, le Fonds Prince Philippe a décidé de décerner deux Prix visant à récompenser deux initiatives significatives de rapprochement entre les Communautés, qu’il s’agisse de partenariats par-delà les frontières linguistiques ou d’initiatives visant à faire connaître les projets développés dans une autre Communauté.

Les Prix entendent mettre en valeur des projets concrets, développés de manière récente, et dont le caractère novateur et exemplaire mérite une reconnaissance publique. L’objectif est d’attirer l’attention sur les expériences réussies de rapprochement entre Communautés et de donner une meilleure visibilité à ces initiatives. L’octroi d’un Prix permettra d’approfondir, de démultiplier et de pérenniser les démarches entreprises.

Public cible

Toute institution, association,  organisation, entreprise ou media qui a initié une démarche réussie et durable de partenariat entre Communautés ou de mise en valeur de projets développés par une autre Communauté.

Critères de sélection

– l’ampleur et le nombre de personnes touchées par l’initiative ;
– les résultats et le potentiel de développement futur de l’initiative qui sera rendu possible grâce à l’octroi du Prix ;

– le caractère durable du projet,

– le caractère exemplaire et novateur du projet ;

– le caractère non commercial de la démarche ;

– l’éventuelle médiatisation de l’initiative ;

– sa possible transposition dans les autres Communautés.

Soutien financier

10.000€ à 25.000€

Timing

– Date limite d’introduction des dossiers: 21/11/2011
Si vous/votre organisation est sélectionné(e) pour une interview, vous serez invité pour un entretien avec le jury le 29 février 2012 dans l’après-midi.

Candidature

– Complétez le dossier de candidature en ligne

Contact et informations

Fondation Roi Baudouin
070 233 065
proj@kbs-frb.be
Plus d’infos

entrevues

Se basant sur l’addition des expériences engrangées, ce nouvel événement se veut être une véritable vitrine des Arts de la Scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il se déroulera du 30 janvier au 4 février 2012.

Six jours de spectacles et de concerts dans trois lieux renommés de la capitale

  • Les Halles de Schaerbeek feront la part belle aux projets de théâtre, de danse urbaine et contemporaine, de conte, d’arts forains, du cirque et de la rue.
  • Flagey accueillera une sélection d’artistes issus des musiques classique et contemporaine.
  • Le Centre culturel Le Botanique sera, quant à lui, le lieu de toutes les autres musiques : musiques du monde et urbaines, jazz, blues, folk, chanson, pop-rock, rock dur et électro.

S’adressant à la fois aux professionnels (programmateurs, agents, managers, etc.) belges et étrangers et, dans une certaine mesure, au « tout public », l’événement visera autant à promouvoir la circulation de nos artistes en Belgique et hors de nos frontières qu’à favoriser leur visibilité et leur reconnaissance par le public.

Les candidatures se font exclusivement en ligne du 30 août au 22 septembre 2011. Pour plus d’informations et l’accès aux inscriptions, Cliquez ici

Contact et informations

Ministère de la Communauté française
Direction Générale de la Culture
Bd Léopold II, 44 – 1080 Bruxelles

Isabelle Deleu
Service de la Diffusion
Tournées Art et Vie
EntreVues
Tél: 02/413 35 74

Amélie Laurent
Programme Rock
Boutik Rock
02 413 22 47

Cet événement est une organisation du Service de la Diffusion de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En partenariat avec AssProPro (Association des Programmateurs Professionnels) et Court-Circuit (Centre d’information sur le rock).

En collaboration avec WBI (Wallonie-Bruxelles International), WBM (Wallonie-Bruxelles Musique), WBT/D (Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse), le Centre culturel Le Botanique, Les Halles de Schaerbeek et Flagey.

EDITION SPÉCIALE SUR LE BUDGET EUROPÉEN

Culture Action Europe / Newsletter de la campagne we are more – n° 4 – juillet 2011

we are moreSuite à la publication par la Commission européenne de sa proposition budgétaire 2014-2020, le moment est venu de nous mobiliser et d’appeler nos politiques à faire les bons choix. Un ‘Message book’, rassemblant arguments et conseils, est désormais disponible afin de vous aider à faire passer le message!

Le 29 juin, la Commission européenne a publié sa proposition budgétaire pour la période 2014-2020. Cette proposition est composée d’une série de documents évaluant les politiques et programmes actuels, proposant un cadre budgétaire global et dessinant les enveloppes et structures des futurs programmes de financement. De façon générale, la position de la Commission est assez ambitieuse vu qu’elle propose une enveloppe globale en hausse (+4,8%) et demande la création de nouvelles sources de financement propre (une TVA et/ou une taxe sur les transactions financières européennes). En termes de priorités, la Commission ne propose pas de changement radical aux deux enveloppes principales du budget européen (l’agriculture et la politique régionale) mais suggère l’augmentation des budgets des relations extérieures et des affaires intérieures. La proposition budgétaire accommode également le renforcement budgétaire d’un certain nombre de programmes comme ceux dans le domaine de l’éducation et de la culture (!).

Le nouveau programme ‘Europe Créative’ proposé par la Commission vise à rapprocher les programmes actuels Culture et Média dans un instrument unique et à les compléter par un fonds de garantie pour les industries culturelles et créatives. Les deux piliers principaux du programme – dédiés à l’audiovisuel et à la culture – resteront distincts, ainsi que leurs budgets, mais ils partageront les objectifs généraux du programme. Le budget proposé pour ce nouveau programme est de 1.6 milliard d’euros, ce qui correspond à une augmentation – en comparaison au budgets actuels des actions qu’il devrait remplacer – d’environ 465 millions.

Entamer les négociations budgétaires sur base d’une position renforcée de la culture est évidemment positif mais nous devrons nous assurer que la proposition initiale de la Commission est transformée en un instrument de financement qui sert les besoins de tous les acteurs du secteur culturel. Il est clair, tout d’abord, que l’augmentation budgétaire proposée sera contestée dans les mois à venir par nombre d’Etats Membres dont l’objectif sera de réduire l’enveloppe budgétaire dans sa globalité. Ensuite, le programme ‘Europe Créative’ est pour l’instant défini principalement en termes de soutien aux industries culturelles et créatives, orienté fortement vers un objectif de croissance économique. Cette vision réductrice du secteur soulève de nombreuses questions et nous demandera des actions de lobbying soutenues au cours de ces prochains mois. Finalement, il nous faudra nous engager dans les débats sur les futurs Fonds Structurels à tous les niveaux de négociation (européen, national et régional) afin de nous assurer que la culture soit soutenue de façon appropriée par la prochaine génération de Fonds Structurels.

La campagne we are more a rédigé une réponse à la proposition budgétaire de la Commission et nous allons maintenant la distribuer à un large groupe de décideurs européens et nationaux. Nous continuerons également notre veille et contributions aux prochaines étapes de la négociation, comme la préparation par la Commission de sa proposition détaillée sur le programme ‘Europe Créative’ qui devrait être publiée en fin d’année, les négociations du cadre budgétaire global entre le Parlement et le Conseil et l’adoption des lignes directrices des Fonds Structurels. Dans ce contexte, les membres de Culture Action Europe recevront très bientôt une analyse détaillée de la proposition budgétaire du 29 juin de la Commission.

Plus de 18 000 personnes ont déjà signé le manifeste de la campagne. Le moment est venu de capitaliser sur ce succès afin d’influencer les décisions politiques des prochains mois de façon concrète et positive! Aidez-nous à informer les décideurs européens et nationaux de nos demandes en envoyant notre réponse à votre Ministre de la Culture, votre autorité régionale ou locale ou à votre eurodéputé!

Lors de l’envoi du document, pourquoi ne pas saisir l’opportunité de demander un rendez-vous pour présenter la campagne? Vous désirez soutenir la campagne mais n’êtes pas certain des arguments à utiliser? Notre nouvel outil de plaidoyer arrive à la rescousse! Le Message book qui vient d’être finalisé vous fournit les arguments et les faits qui les soutiennent. En plus d’une description des objectifs de la campagne et de statistiques, le Message book comprend également un glossaire du jargon européen et une sélection de lectures conseillées. A ce jour, le Message book n’est disponible qu’en anglais mais n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à le traduire dans d’autres langues européennes!

Merci encore de votre soutien, grâce à vous, nous démontrons que la société civile tient à la préservation des financements publics pour la culture, les arts et le patrimoine. Continuons à nous mobiliser!

Contact et informations

Culture Action Europe
Rue de la Science 10, BE – 1000 Brussels
T +32 (0)-534 40 02
F +32 (0)-2 534 11 50
campaign@wearemore.eu

Page Facebook

S’inscrire à la newsletter…
Pour se désinscrire à la newsletter envoyer un e-mail vide avec le sujet « Désinscription » à newsletter@cultureactioneurope.org

Culture Action Europe reçoit le soutien du Programe Culture de la Commission européenne et de la Fondation Européenne de la Culture. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable des informations qui y sont contenues. we are more est une campagne européenne pour les arts lancée par Culture Action Europe en partenariat stratégique avec la Fondation Européenne de la Culture.
Culture Programme Logo - ECF Logo


accA l’occasion d’une réunion d’information organisée en collaboration avec la Communauté Française et suite aux Rencontres de l’ACC 2011, un besoin de formation sur les matières comptables et fiscales a été identifié.  L’ACC en collaboration avec la Boutique de gestion  propose 3 modules de formation:

  • La comptabilité en partie double (13/09 et 15/09)
  • Le plan comptable de la Communauté française (4/10 et 12/10)
  • La fiscalité (8/11)

Pour plus d’informations concernant les modules, l’inscription et les détails pratiques, veuillez contacter Céline D’Ambrosio par téléphone au 02 223 09 98.

Contact et informations

ACC ASBL
Rue Potagère, 7
1210 Bruxelles
Tél.: +32-(0)2/223.09.98
Fax: +32-(0)2/672.15.33
E-Mail : accasbl@skynet.be
http://www.centres-culturels.be

accLa Vie des Centres culturels, revue périodique de l’ACC n’avait plus été publiée depuis 2003 ! Tirée à 1000 exemplaires, elle est distribuée aux membres de l’ACC, aux responsables politiques et du secteur à profit social, à la presse et à tous ceux qui ont un lien avec notre secteur. Elle sera publiée 3 à 4 fois par an. Elle reprend entre autres des actualités et informations générales sur les Centres culturels, des portraits ou interviews et la présentation de projets particuliers.

Télécharger :

VDCC 1 ACC-juin 2011

vie des CC

Contact et informations

ACC ASBL
Rue Potagère, 7
1210 Bruxelles
Tél.: +32-(0)2/223.09.98
Fax: +32-(0)2/672.15.33
E-Mail : accasbl@skynet.be
http://www.centres-culturels.be

acc« Conscient de l’importance de rendre l’information plus efficace et plus accessible, nous devions adapter le site de l’ ACC » explique Pascal Dupont, Directeur de l’ ACC. « Notre site intègre dorénavant de nouvelles fonctionnalités et bénéficie d’un style graphique plus moderne ».

En effet, le site propose une structure de menu simplifiée et un nouveau système de recherche dans la partie ‘membres’. Le premier volet, destiné au grand public offre de nombreuses informations sur les Centres culturels ainsi que des actualités mises à jour de façon régulière et des offres d’emploi. La partie réservée aux membres a été conçue de manière à répondre plus adéquatement aux différentes attentes et demandes des membres. Les articles de la parution juridique « ACC-Express » ainsi que des outils pratiques pour réaliser un budget, calculer les subventions, comparer les barèmes, consulter le vade-mecum de l’employeur seront disponibles dans ce volet ‘membres’.

Parmi les nouveautés, signalons que la page d’accueil est disponible en néerlandais et en anglais. Le site évoluera de façon permanente.

www.centres-culturels.be

Contact et informations

ACC ASBL
Rue Potagère, 7
1210 Bruxelles
Tél.: +32-(0)2/223.09.98
Fax: +32-(0)2/672.15.33
E-Mail : accasbl@skynet.be
http://www.centres-culturels.be

interregLe projet TOOL QUIZ et ses partenaires concentrent leurs efforts sur l’analyse de ‘bonnes’ pratiques pour la définition de recommandations politiques considérant comme enjeux clés au cœur de ses problématiques de développement : le secteur culturel et créatif et les capacités humaines. En tant que partenaire du projet INTERREG IVC Tool Quiz, l’Administration générale de la Culture du Ministère de la Communauté française nous transmet la première Newsletter du projet.

Le Ministère co-organisera, dans le cadre de ce projet, une conférence publique les 8 et 9 décembre prochains à Bruxelles.

Contact et informations

Maud Cuvelier
Chargée de projet

Administration générale de la Culture
Ministère de la Communauté française

Bd Léopold II, 44
1080 Bruxelles

www.culture.be
www.toolquiz.org
.

******

Newsletter 1

Le droit à la Culture dans l’Europe de demain

euromedDepuis 2009, le réseau EUROMEDINCULTURE(s) a mené une vaste consultation citoyenne sur la place de la culture dans la construction européenne.

Les recommandations issues de ce processus de concertation ont été déposées devant le Parlement européen en mars 2011 et sont à présent disponibles en ligne.

Plus d’infos

plateforme_logo_OK

Lors des journées des rendez-vous de laplateforme.be de mai dernier, nous vous annoncions son lancement ; cette fois ça y est : le site est opérationnel depuis fin juin.

En complémentarité avec les activités de promotion commerciale menées par les professionnels du secteur, laplateforme.be vise à promouvoir les documentaires produits au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles auprès du secteur socioculturel et pédagogique et à l’inciter à les programmer dans le cadre de projections publiques et/ou scolaires.

Le catalogue compte à ce jour près d’une centaine de titres accessibles en ligne et propose de nombreuses possibilités de recherche organisées autour de thématiques spécifiques et mots-clés. Le volume de films ne manquera pas de doubler d’ici les tous prochains mois.

Que vous soyez enseignant, animateur ou opérateur culturel, éducateur social, programmateur de cinéma, directeur de centre culturel, responsable de bibliothèque publique, etc., rendez-vous sans plus attendre sur www.laplateforme.be pour vous inscrire et découvrir toutes les possibilités qui vous sont offertes.

Pour en savoir plus : roch.tran@cfwb.be (tél : 02 – 413 22 29)

Laplateforme.be est issue de la collaboration entre le Centre du Cinéma, la Cinémathèque et la Médiathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Plus d’infos