Décret « Lectures publiques » et « Maisons de jeunes » | Vers des synergies avec les Centres culturels bruxellois ?

La première rencontre a eu lieu ce jeudi 16 décembre de 12h00 à 14h00 au Centre culturel Jacques Franck. Elle s’est axée sur les « Décrets Lectures publiques » et « Maisons de jeunes ». Une véritable volonté d’articulation entre ces décrets est prévue afin de susciter la globalisation de la culture et du processus d’éducation permanente. Elle requiert une définition claire des populations visées, et une synergie entre les logiques culturelle et d’enseignement.

******

Intervenants :

– Monsieur Thierry Van Campenhout, Président de la Concertation des Centres Culturels Bruxellois et Directeur-Animateur du Centre culturel Jacques Franck ;

– Monsieur Roland Van der Hoeven, Service Général de l’Inspection de la Culture de la Communauté française ;

– Madame Nathalie Vander Stucken, Directrice-Animatrice du Centre culturel La Villa à Ganshoren ;

– Monsieur Philippe Legrain, Directeur des Affaires socioculturelles, de l’enfance et du sport de la Cocof.

******

Leitmotivs de la réunion :

– Les notions de « synergie » et de « partenariat » entre les différents opérateurs culturels : les nouveaux décrets ont pour visée de favoriser la fédération des actions et politiques culturelles sur le territoire bruxellois. Il s’agit d’une volonté de travail inter-réseaux. La « synergie » doit toucher tous les niveaux d’action et donc s’instaurer également entre les différents pouvoirs publics pour générer une vision unifiée.

– Notions de « territorialité » et d’ « ensemblier » : une étude des quartiers et des populations est nécessaire pour s’inscrire dans une politique de développement territorial global.

– Les Bibliothèques publiques, en tant que vecteur de savoir et d’éducation permanente : une réflexion commune sur les enjeux socioculturels et socio-éducatifs doit être approfondie à partir d’un travail sur le tissus social, la définition des publics et la mise en commun des compétences et des connaissances de chaque opérateur. Les activités d’animations dans les Bibliothèques ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre, c’est pourquoi les Centres culturels assurent le relais des partenariats à établir.

– Les Centres de jeunes : acteurs prégnants sur un territoire donné dont l’enjeu au niveau local est essentiel. Les missions des Maisons de jeunes s’appuient sur des activités socioculturelles bien précises (sport, créativité, éducation permanente, soutien scolaire,…). Une volonté de déploiement de la professionnalisation des animateurs dans les Maisons de jeunes a été initiée afin de renforcer les synergies.

Conclusion : la rencontre est nécessaire afin de travailler sur la complémentarité, susciter une symbiose entre les Centres culturels, les Bibliothèques publiques et les Maisons de jeunes, et ainsi mettre en place une politique socioculturelle et socio-éducative commune, solide et plus en phase avec la réalité du territoire visé. Cela passe notamment par des liens à tisser entre les enseignants et les opérateurs culturels.

******

Textes passés en revue :

–  Déclaration de Fribourg (Unesco) : http://www.unifr.ch/iiedh/fr/publications/declaration-de-fribourg
–  Décrets à consulter sur Gallilex : http://www.gallilex.cfwb.be/fr/index.php

******

La Concertation des Centres culturels bruxellois propose à tous les professionnels du milieu artistique et socioculturel un nouveau rendez-vous mensuel : les déjeuners thématiques. Ces moments de dialogue traiteront des enjeux et axes prioritaires de la culture à Bruxelles via une réflexion commune permettant de renforcer les liens entre les différents acteurs et partenaires du secteur. Bref, une belle opportunité pour apprendre à mieux se connaître et envisager de nouvelles collaborations !

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter :

Lamia Mechbal  –  Bénédicte Williot
Concertation des Centres Culturels Bruxellois
Tél. : 02/466 10 03  I   Mobile : 0474 450 145
info@centresculturelsbruxellois.be