« De Standaard » révèle qu’un plan existe à la Région flamande, initié par Geert Bourgeois (N-VA, photo) quand il était ministre, mais repris dans la déclaration gouvernementale, visant à construire à Ruisbroek un « temple » de la culture qu’il veut équivalent au Singel à Anvers ou au Concertgebouw de Bruges, avec une salle (900 places) et un théâtre (350 places), pour une quarantaine de millions d’euros.

Pour les milieux culturels flamands, c’est un pur geste politique et idéologique. Ils ne comprennent pas pourquoi il faudrait faire cet investissement alors que la culture est à la diète et qu’il y a juste à côté, à Bruxelles, Bozar, le KVS, entre autres.

Auteur: Guy Duplat
Source: La Libre (mis en ligne le 03/10/2014)

 

Les milieux culturels flamands ne décolèrent pas…

La révélation par « De Standaard », d’un projet du gouvernement flamand de construire à la périphérie sud de Bruxelles, un centre culturel et de congrès d’une quarantaine de millions qu’il veut équivalent au Singel à Anvers ou au Concertgebouw de Bruges a suscité tout le week-end des commentaires.

Le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz, a publié un communiqué appuyant cette idée (« s’il faut économiser maintenant, il faut aussi créer des perspectives »), mais il la relativise aussi en insistant sur l’étude de faisabilité qui reste à faire. Il n’empêche que les milieux culturels flamands ne décolèrent pas d’un tel projet idéologique marqué N-VA, alors qu’ils sont à la diète et qu’il y a déjà, juste à côté, à Bruxelles, le KVS, Bozar, etc. Un directeur important nous faisait remarquer qu’on veut faire à Ruisbroek ce qu’on refusa jadis à Gérard Mortier qui voulait à bon droit, un tel centre mais à Gand.

Auteur: G.DT
Source: La Libre (mis en ligne le 05/10/2014)