Une dernière brève avant les vacances pour vous informer des résultats de notre rencontre avec Gilles Doutrelepont.
Vous le savez, l’ASTRAC et l’ACC ont été invitées récemment au Cabinet de la Ministre Fadila Laanan pour un échange avec le Directeur du Cabinet sur la situation des Centres culturels pendant la phase de transition vers un nouveau décret. Malgré les annonces assez inquiétantes qui nous ont été faites au sujet des perspectives financières pour notre secteur, nos conclusions à l’issue de cette rencontre ne sont pas entièrement pessimistes.

Pour commencer avec la mauvaise nouvelle : nous n’avons pas pu trouver la solution miracle pour résoudre la situation d’inconfort –  intellectuel et financier – de nos équipes professionnelles dans cette période d’incertitudes, de remaniements et de rigueur budgétaire (voir aussi les résultats de notre sondage récent auprès des Centres culturels en pièce jointe).

Le gel du financement de notre secteur dans l’attente du nouveau cadre légal est maintenu en raison de la situation budgétaire défavorable de la Communauté française; aucun dispositif ne sera prévu pour aider les Centres culturels en difficulté pendant la période de prolongation des contrats-programmes. Le seul remède pour éviter une stagnation prolongée du développement de notre secteur semble donc une entrée en vigueur rapide du nouveau décret grâce au respect strict du nouvel échéancier fixé pour sa préparation, en évitant une nouvelle prolongation des contrats-programmes.

Si l’ASTRAC peut comprendre que cela impose de travailler selon une méthode rigoureuse et efficace, elle a quand même défendu le besoin de poursuivre le chantier en toute transparence et en y associant le terrain.

Nous avons été entendu sur ce dernier point : le Cabinet nous a confirmé que le groupe de travail chargé de la rédaction du décret sera renforcé après les vacances par six représentants du secteur qui seront proposés par la 3C, l’ACC et l’ASTRAC en concertation.

Il nous est bien sûr impossible de prédire le succès du groupe de travail ou la mesure dans laquelle le terrain arrivera à marquer un nouveau décret de son empreinte, mais il nous semble que le chantier de révision pourra maintenant prendre un nouveau départ dans un climat de confiance.

Nous remercions tous ceux et celles qui ont nourri nos réflexions sur la révision du décret durant la saison écoulée et nous reviendrons vers vous dès que possible avec plus de nouvelles. D’ici là n’hésitez pas à nous transmettre toutes vos observations et questions.

Bonne vacances, bel été!

L’équipe de l’ASTRAC
ASTRAC asbl
BP 20 – Attention nouvelle adresse!
B-6820 Florenville
061 29 29 19
0475 26 82 25
astrac@centresculturels.be
www.centresculturels.be